Les NAO pour l’année 2015 viennent de s’achever. Nous avions décidé pour cette première année de travailler en Intersyndicale.

Après 5 réunions qui se sont tenues dans un délai très court, estimant que leurs arguments ne sont pas entendus, les deux Organisations Syndicales n’ont pas signé l’accord proposé par la Direction.

Prenez connaissance des raisons qui ont amené notre Section Syndicale à ne pas accepter

*NAO = tout employeur ayant dans son entreprise au moins un Délégué Syndical, doit engager tous les 12 mois une Négociation Annuelle Obligatoire sur une liste de thèmes fixés par la loi et notamment sur les salaires.

Dès l’ouverture des négociations, la Direction nous précise que de son point de vue, la faible inflation de cette année 2015 est couverte par le dispositif de prime d’ancienneté et nous propose de raisonner en prime ponctuelle, et non en augmentation pérenne. Ce que nous avons accepté pour 2015.

Après négociation, notre demande finale porte sur : lire notre tract papier


Nos arguments n’étant pas entendus, les deux Organisations Syndicales n’acceptent pas de signer l’accord ; dans cette situation, la loi précise que l’Employeur peut prendre des mesures dites unilatérales.


UNE PRIME POUR LA MOITIE DE L’ENTREPRISE / RIEN POUR LES AUTRES


La Direction décide de donner une prime ponctuelle uniquement aux salariés dont la rémunération annuelle est inférieure à 35 K€, ce qui revient à récompenser 144 salariés sur 239 (CDD compris) ; les 99 autres (principalement des cadres) sont d’après la Direction déjà privilégiés du fait de leur statut social avantageux ! 

Pour les Représentants des Salariés, dire oui, reviendrait à nier le travail et l’implication de 99 salariés. Nous formons tous une équipe investie dans la réussite de Socram. Nous ne voulons surtout pas opposer les « riches » et les « pauvres », les « cadres » et les « techniciens ».

Rappelons au passage que si les bas salaires existent, ils résultent d’une volonté de la Direction d’embaucher et de maintenir des salariés à bas coûts (tous les CDD de la DGB sont embauchés avec la classification B et notre demande de les passer en catégorie C après quelques mois de présence n’a jamais été retenue).

RIGUEUR SALARIALE = OUI MAIS PAS POUR TOUT LE MONDE


Impossible de donner plus…. rigueur et bonne gestion nous répond-on !!!
Evidemment mais peut-être pas pour tout le monde…
La masse salariale des …

lire notre tract papier


COLLECTIF versus INDIVIDUEL


La Direction souhaite garder des marges de manœuvres pour reconnaitre les collaborateurs les plus méritants. Nous avons beaucoup de réserves sur des mesures individuelles dont le budget n’est pas connu et dont les critères d’attribution ne sont pas clairement identifiés et mesurables

Cela reviendrait-il dans les faits, à mettre en place une prime variable, réservée à quelques-uns, sans que des règles du jeu claires aient été définies au préalable ?

Fermer le menu